Ichimoku kinko hyo

Les ranges 3 : certains ranges sont plus dangereux à trader

Article rédigé par Anthony. Retrouvez Anthony sur notre forum Ichimoku et sur Twitter @a_b_fx

Retrouvez les articles précédents de cette série rédigés par Anthony

Encore un article sur les ranges car si le marché est en range 70% du temps, tous ne se valent pas.
Nous avons déjà observé la fonction de certains ranges en fonction des UT supérieures dans un article précédent. Patrick Riguet nous enseigne comment les trader. Ici, je voudrais ajouter « quels ranges devons-nous trader, ou plutôt lesquels ne devons-nous pas trader ? ».
C’est un peu dur de parler ainsi, mais pour faire référence aux termes de Patrick, certains ranges ne nous offrent pas les « fortes probabilités de réussite »

Je distingue ici 2 types de ranges à l’intérieur d’un autre range :

1- Le range en tant que Zone d’Equilibre

Rappelons qu’un range est une zone de non tendance, une zone d’hésitation. Au cœur de celui-ci se situe la ZE, qui est elle-même la zone d’incertitude de cette zone d’hésitation. Autant dire que le plus grand flou y règne et qu’il paraît compliqué de réunir les probabilités suffisantes de voir un trade gagnant. Souvent, cette zone est assez disputée, et on voit les prix hésiter dans celle-ci, tournant autour des différentes lignes Ichimoku (SSB, SSA, mais aussi parfois kijun et tenkan). Cette zone où les prix hésitent autour de ces nombreux S/R forme souvent un range sur une UT inférieure comme ici avec cet exemple USDJPY le 20/05/2020 : en daily, les prix sont dans la ZE du range. Les prix ayant touché la borne haute et établi la baisse depuis se heurtent à la ZE avec ses nombreux supports. On peut supposer que les prix partiront vers la borne basse, mais c’est ici une supposition, et en trading, il faut non pas supposer mais analyser : avant de rejoindre le bas du range, les prix devront casser cette zone difficile.

Range 4
                                               

On observe que les prix ont cassé les supports, puis pullback jusqu’à kijun, retour baissier sur SSB, puis retour haussier… Cette « danse » a créé un range sur une UT inférieure : le H4 où on voit parfaitement la kijun daily au centre.                         

 Range 5

Que faire avec un tel range H4 ? En daily, on pense que les prix vont casser la ZE et partir vers le sud, mais ils ont effectué une belle hausse depuis 2 semaines et sont désormais au-dessus de tous les supports. En H4, les prix sont en haut du range, et on observe des chandeliers de retournement baissier : est-ce suffisant pour justifier une entrée short compte tenu de tous les obstacles que les prix devront franchir ?

Ce n’est que mon avis, mais ce type de range H4 est selon typiquement le type de range à ne pas trader, uniquement en cassure. S’il casse par le haut, on peut envisager un retour des prix en haut du range daily, ils n’auront alors effectué qu’une rotation partielle.
S’il casse par le bas, les prix devraient se diriger vers le bas du range daily. En résumé, j’estime qu’on ne trade pas un tel range H4, qui traduit une très forte hésitation. Sa cassure donnera le sens du trade à venir avec les objectifs de l’UT supérieure.

2- Le range en contre-tendance

On parle ici d’un range de respiration. Trader un signal dans le sens inverse des infos des Ut supérieures est plus risqué.

Prenons cet exemple sur le Dax en m1 le 20/05/2020 : les prix sont en range et on observe un avalement haussier sur la borne basse de celui-ci

 Range 7                                                   

L’éloignement de la kijun montre une survente ; les conditions sont réunies pour entrer long sur cette UT. Mais un signal doit être validé par les UT supérieures, alors, en regardant le m5, on voit que les prix sont en range, se dirigent vers la ZE après avoir touché la borne haute. Le mouvement est clair. Donc en m5, on aurait pu entrer short en haut du range avec la ZE comme TP1. A ce stade, le trade réunit de très fortes probabilités de réussite car l’objectif est proche, le mouvement baissier est indiscutable.

Range 8

On peut alors se demander si une entrée longue en m1 réunit les « fortes probabilités » de réussite du trade étant donné que sur l’UT supérieure tout semble indiquer une baisse avec un support proche.

En Résumé :

Rien de bien nouveau au final, mais juste un rappel que si trader les ranges n’est pas si compliqué, ce n’est pas facile non plus. En effet, si le marché est si souvent en range, il faut déjà bien en définir les bornes, bien patienter et surveiller un éventuel signal qui nous indiquera d’entrer, mais encore avant ceci, il n’est pas inutile de définir la fonction de ce range, de le recontextualiser dans les UT supérieures, et parfois savoir s’abstenir quand eu final, malgré un signal net, l’environnement invalide le sens du trade ou même de trader ledit range.

C’est aussi ça le trading : savoir détecter les opportunités…et celles qui n’en sont pas.

ichimoku trading

Vous devez être connecté pour poster un commentaire