Ichimoku kinko hyo

Comment faire avec les émotions

Comment Faire Avec Mes Emotions En 9 Chapitres

Par Alice HACHET – Comédienne  Consultante
 

Pourquoi ce livret ?
Parce que les émotions on s’en fait toute une montagne ! On veut les maitriser, les contraindre, les forcer, s’en débarrasser. On les vit trop souvent comme un empêchement, on croit qu’on ne sait pas quoi en faire. Par méconnaissance ou par habitude on pense qu’elles n’ont aucune place dans notre environnement professionnel. Mais nous sommes des êtres humains et quoi que l’on fasse les émotions nous accompagnent. Elles nous sont très utiles et sont nos alliés. En quelques chapitres très courts, je vous invite à les comprendre et à vous en servir.
Pour ma part, je suis comédienne et consultante en entreprise. J’ai appris à m’appuyer sur mes émotions, à les transmettre et à travailler avec au quotidien.

J’ai envie dans ce petit ouvrage, de partager mon savoir-faire, de vous apporter des réponses concrètes et faciles pour être « pleinement émotionnel » et ainsi accéder à votre puissance.

CHAPITRE I - EMOTION

Définition :
Nom féminin
(de émouvoir, d'après l'ancien français motion, mouvement)

Les émotions sont une réaction ressentie dans le corps au contact de la réalité extérieure, pouvant aussi être suscitées par ce qui se passe en nous (pensées, imaginaire).

C'est un système d’information qui nous guide comme nos sens le font sur le plan physique. Aucune machine ou ordinateur ne pourrait être aussi pertinent quant aux réponses à donner face aux situations que nous traversons au quotidien. Elles sont toujours adaptées pour chacun d’entre nous.

CHAPITRE II - A QUOI SERVENT ELLES ?

Nos émotions sont là pour nous aider à nous adapter à chaque situation. Elles nous envoient des messages qui nous permettent de nous mettre en action et de créer notre vie au lieu de la subir. Elles nous permettent de faire des choix qui tiennent compte de l'ensemble de notre personne. Leur intensité nous indique à quel degré nous sommes touchés, quelle est l'importance de ce que nous vivons. Un peu comme un système de guidage très sophistiqué qui nous amène à notre principale destination: la satisfaction de nos besoins.

Par exemple, la peur déclenche en nous des réactions physiques qui nous aident à faire face au danger plus efficacement. Notre vision devient plus précise, nos réflexes plus vifs, nos muscles plus forts et nous sommes moins sensibles à la douleur. Nous avons alors tout ce qu'il faut pour mieux réagir au danger en combattant ou en fuyant efficacement.

CHAPITRE III PEUT ON S’EN DEBARASSER ?

Non.

Car elles nous habitent constamment.

Certaines sont agréables (joie), d'autres désagréables (peine, colère), mais elles sont toutes utiles à cause de l'importance du message qu'elles véhiculent.

Souvent, il nous arrive de considérer nos émotions comme des obstacles, des erreurs ou des faiblesses. Nous cherchons alors à les contrôler et à les empêcher de se manifester mais cela ne les empêchera pas d'exister. On n’imaginerait pas contrôler le rythme de notre respiration ou le nombre de battement de notre cœur. On leur fait confiance, ils savent s’adapter à nos besoins et fonctionnent de façon naturelle. Il en va de même pour nos émotions. Nous savons parfaitement nous en servir et nous le faisons de façon naturelle depuis notre toute petite enfance. Nous pouvons leur faire confiance et pour cela il est nécessaire d’apprendre à ne  pas en avoir peur, savoir les reconnaître et accepter de les ressentir.
 

CHAPITRE IV SE RENDRE DISOPONIBLE A NOS EMOTIONS

Avant de les apprivoiser et de pouvoir s’en servir à bon escient, il est essentiel d’être disponible à ses émotions et d’apprendre à se connecter avec son ressenti intérieur.

Pour cela, voici deux exercices très courts.

  • Relaxation des 5 sens :
    . Asseyez-vous
    . Fermez les yeux
    . Posez-vous la question : dans quel état je suis ? En y répondant avec le plus de sincérité possible, prenez le temps de trouver la réponse la plus adaptée à ce que vous ressentez (je suis content, triste, énervé, frustré.)
    . Concentrez-vous sur chacun de vos sens à tour de rôle comme si vous n’aviez que celui-là. Ni mettez aucun jugement et ne forcez rien.
    L’ouïe, concentrez-vous sur tout ce que vous entendez, près de vous, puis autour de vous, puis jusqu’où vous pouvez percevoir des sons.
    L’odorat, Qu’est-ce que vous sentez et qu’est-ce que ça vous évoque (une image, un souvenir…)
    Le toucher, la sensation que vous avez avec votre peau (l’air, les vêtements, le sol à travers vos pieds-vos chaussettes-vos chaussures…)
    Le goût, qu’est-ce que ça vous évoque (image, souvenir, sensation…)
    La vue, toujours les yeux fermés, laissez défiler les images que vous avez dans la tête comme si vous étiez au cinéma.
    . Choisissez le sens qui vous a le plus plu et gardez en vous la sensation ressentie
    . Reposez-vous la question : dans quel état je suis ? Est-ce que ça a changé ou pas et peu importe la réponse.
    . Ouvrez les yeux
  • Appuis
    . Mettez-vous debout
    . Fermez les yeux
    . Basculez en douceur sur le devant de vos pieds jusqu’à trouver le déséquilibre, sans que vous ne tombiez et sans effort pour tenir debout.
    . Revenez au centre
    . Faites la même chose vers l’arrière
    . Revenez au centre
    . Faites la même chose plusieurs fois
    . Revenez au centre
    . Faites la même chose en basculant à gauche et à droite, toujours en repassant par le centre.
    . Revenez au centre
    . Faites le tour, devant, coté, derrière, coté. Faites-le plusieurs fois dans un mouvement continu et avec douceur.
    . Revenez au centre
    . Ouvrez les yeux

CHAPITRE V - FAIRE CONNAISSANCE AVEC SES EMOTIONS

Très facile.

Au quotidien, n’importe quand se poser la question « Dans quel état je suis ? » . Y répondre en essayant de trouver le mot qui définit le mieux l’émotion du moment :  Je suis triste, je suis en colère, Je suis heureux, je ne sais pas, j’ ai plusieurs émotions qui se mélangent. Faire le constat de façon sincère et authentique sans aucun jugement.

Par la pratique régulière de ce petit exercice, vous vous apercevrez à quel point vous les reconnaissez de plus en plus facilement et que le seul fait de nommer vos émotions vous permet de vous en libérer et de leur donner une juste place.

CHAPITRE VI - QUAND ELLES SONT LA : QUE FAIRE ?

Faire une action concrète.
Ainsi vos émotions seront utiles et ne seront plus source de stress ou de manque de lucidité.

Je suis impatient : boire un verre d’eau
Je suis en colère : prendre une feuille de papier et l’écraser en boule de papier en y mettant toute sa rage.
Je suis triste : manger quelque chose de sucré
Je suis frustré : L’écrire en gros sur une feuille et le lire.
Je suis euphorique : Fermer les yeux, respirer et diffuser cette sensation jusque dans vos orteils pour la diluer dans tout votre corps.
j’ai peur : Regarder la photo de quelqu’un que vous aimez.

Inventez-vous mêmes une petite action adaptée pour toutes les émotions qui vous traversent.

CHAPITRE VII - LES APPRIVOISER

En les démystifiant par un jeu ludique, à pratiquer sans jugement et en s’amusant.

Se mettre devant un miroir et se faire des grimaces émotionnelles : La peur, La joie, La tristesse, La frustration, La colère, L’impatience, la timidité…

Vous pouvez mettre des mots ou des sons pour illustrer ce que vous ressentez. Laissez aller votre spontanéité, retrouvez votre âme d’enfant joueur et n’hésitez pas à grimacer toutes les émotions auxquelles vous pensez même si elles vous semblent impossible à faire. Amusez-vous avec !

CHAPITRE VIII - « Oui et » JOUER A LES ENRICHIR

En apprivoisant les émotions par le jeu, vous créez des chemins corporels directs que vous pourrez réemprunter facilement au quotidien. Cela vous permettra d’identifier très vite l’émotion du moment sans que cela vous trouble ou vous déstabilise. Vous serez en terrain connu et on sait bien que ce que l’on connaît fait beaucoup moins peur que ce que l’on ne connaît pas.

Dans le chapitre précédent vous avez déjà appris à apprivoiser vos émotions alors allez un peu plus loin en les enrichissant.

Prenez n’importe quelle émotion (celle du moment ou choisissez en une au hasard) et dites-vous à voix haute tout ce qui vous passe par la tête en étant dans cet état émotionnel. Pour vous y aider, utiliser la règle du « Oui et ».

Par exemple : Je suis en colère, oui et j’aimerai tout casser, oui et si je pouvais-je jetterai mon ordinateur par la fenêtre, je le piétinerai, oui et je casserai l’écran avec une masse, oui et je l’insulterai , oui et je lui dirai ….etc
Allez jusqu’au bout de ce que vous avez envie de dire sans vous censurer, défoulez-vous sans jugement, nous restons dans le domaine du jeu et du lâcher prise, il n’y a aucun danger.

CHAPITRE IX - CONSTANCE ET PERSEVERENCE

Pour que tout ce qui précède soit efficace, il est nécessaire d’être constant dans la pratique et persévèrent. Si vous voulez en voir les bénéfices ne faites pas les exercices une seule fois mais renouvelez l’expérience le plus souvent possible. L’avantage c’est que les exercices proposés sont très courts, qu’on peut les faire à tout moment et séparément.

Et puis n’oubliez pas, nous sommes des êtres vivants, des êtres doués d’émotions et c’est une force.

Faites confiance à vos émotions, faites confiance à ce que vous ressentez, si c’est là c’est qu’il se passe quelque chose qu’il ne faut pas ignorer.

Soyez pleinement émotionnel, apprivoisez avec bienveillance vos émotions pour qu’elles ne prennent pas toute la place en dépit du son sens.

Pour ceux qui auraient des doutes sur ce qu’est une émotion, en voilà une liste :

L’excitation, La peur, La honte, La fureur, L’euphorie, La fierté, La mélancolie, La curiosité, La tendresse, Le désir, Le chagrin, La culpabilité,  Le dégout, L’impatience, L’ennui L’émerveillement, La paresse, La jalousie, L’arrogance, La panique, Le remord, la gêne, La nostalgie, La fatigue, Le désespoir, l’exaltation, L’humiliation, La tension, L’exténuation, La joie, Etre bouleversé, Etre troublé, Le bonheur, Etre affolé, La passion, L’angoisse, Etre affamé, Etre abattu, anxiété, Etre anéanti, Etre amer, Etre bloqué, Etre brisé, Etre cafardeux, La culpabilité, contrariété, Etre confus, Etre découragé, Etre distant, Etre déconcerté, La déception, L’écœurement, Etre embarrassé, l’épuisement, L’étonnement, Etre excédé, La lassitude, La rancœur ,L’inquiétude, Etre gêné, Etre perdu, La nervosité, La révolte, Etre soucieux, Etre vaincu, Etre vulnérable, Etre fragile, La délicatesse, Etre stressé, La colère, Etre ému, La beauté, La fascination…..

Et toutes celles que je n’ai pas nommées

patrick riguet sur

ichimoku

Vous devez être connecté pour poster un commentaire