Ichimoku kinko hyo

dow jones

  • Day trading facile sur indices

    Comment facilement trader les indices en day trading grâce à l'ichimoku, les retracements de Fibonacci et les chandeliers japonais.
    Je consacre un  chapitre complet de ma formation aux chandeliers japonais qui explique de façon détaillée,  avec de nombreuses illustrations et une vidéo, comment concrètement trader en intraday entre les niveaux de retracements Fibonacci. 
    Dans la formation je montre comment repérer les configurations idéales pour mettre en oeuvre ce processus de trading.
    Grâce à l'interprétation des chandeliers japonais et de leur principales structures de retournement je montre comment précisément entrer en position, fixer le stop et qu'elles cibles viser. 

    Vous pouvez aussi visionner la rediffusion de ma revue de marché ichimoku de mardi dernier sur YouTube, où  je montre des exemples de cette technique efficace dans la partie analyses des indices DAX, CAC et DOWJONES. 

    Ce matin je constate que la méthode à offert pratiquement que des opportunités gagnantes la semaine dernière et continue encore de le faire.
    En voici quelques illustrations. 
    Premièrement il convient de repérer si les prix sont en phase tendancielle ou en range, pour cela nous pouvons observer le nuage de l'ichimoku qui nous délivre cette information en un clin d'oeil.Le TF idéal pour le faire (lire les explications détaillées dans la formation)  est le daily.
    Une fois le range parfaitement délimité, il suffit de tracer les niveaux de retracements de Fibonacci situés entre les bornes du range. 
    Nous n'avons plus qu'à basculer sur les UT inférieures pour trader entre les niveaux de retracements Fibonacci en intraday. 

    Lire la suite

  • Comment ? Les indices plongent, je vends et je perds ?

    Ces 72 dernières heures ont été le théâtre d'une violente correction sur le marché des actions et par conséquent sur les indices. Entre le vendredi 5 octobre et le plus bas de jeudi 11 octobre le DOWJONES à perdu près de 2000 points et le DAX 1000 points (FUTURES).
    Pourtant peu de traders particuliers ont réussi à profiter de cette baisse. Parmi les traders particuliers que nous sommes ils y a ceux qui ont réussi à gagner pas mal de points sur un ou deux trades tout en perdant autant avec le trade suivant. Il y a ceux qui ont voulu attraper le train en marche de la baisse pile au moment ou le train a décidé de reculer pour mieux repartir, emportant un paquet de stops pendant la phase de recul (les replis).  Il y a ceux qui ont vendu trop tôt et ont perdu très vite.  Il y a ceux qui ont vendu plusieurs fois trop tôt pour autant de pertes. Il y a ceux qui se sont acharnés à acheter pendant la baisse et se sont mis à vendre juste avant les corrections. Il y a aussi ceux qui sont restés en position pendant la nuit et n'ont pas compris pourquoi, suite aux gaps d'ouverture, leur stop n'a pas été  exécuté.  Sans compter ceux qui ont voulu faire "le coup de l'année" en augmentant le levier au-delà du raisonnable et ceux qui après une lourde perte ont voulu se refaire à tout prix aggravant souvent leur cas...  Bref, il y a autant de possibilités qu'il y a de traders. 
    Ce qui est certain c'est que beaucoup de traders particuliers ont perdu gros. 

    Le but de cet article est de tenter d'en expliquer les raisons.

    Pour commencer il y a l'aspect psychologique des choses. Pendant que beaucoup de traders tentaient encore des achats en fin de semaine dernière, ce qui n'était pas inconcevable (voir graphique ci-dessous), les "permabears" commençaient à se faire entendre bruyamment comme ils le font depuis des années à chaque début de correction baissière. 
    Le graphique ci-dessous est celui du SP500 daily (future). Il montre dans l'ellipse jaune la plus haute, que les prix ont clôturé au-dessus de la kijun sen (la kijun sen soutenait  la tendance à la perfection depuis très longtemps). Il était tout a fait raisonnable de déclencher un achat sur cette zone. 
    C'est surement ici que commence le début des nombreuses pertes des traders particuliers. En effet les permabears et autres cracks du trading sur réseau social s’excitent à chaque correction en haut de tendance et influencent de nombreux traders particuliers sans grande expérience. La mèche du chandelier du jeudi 4 octobre fait près de 200 points (pour le SP500 une variation d'une dizaine s'affiche comme 100 points). Il est fortement probable que durant toute la durée de la mèche  de nombreux traders particuliers sont entrés  à la vente en espérant attraper le point haut ou le début de la chute qui allait les rendre riches ou du moins rattraper

    Lire la suite