Ichimoku kinko hyo

Day trading, fréquence de trading, money management

Il y a quelques jours j'ai écris sur twitter (Mon compte Twitter) "N'oubliez pas qu'il est inutile de bcp trader pour gagner:  2 à 3 positions intraday par mois... et le capital grossit à vue d’œil" 

Comme c'est presque toujours le cas sur ce réseau social, ce commentaire à susciter le débat et la contradiction. Ce dont je me réjouis. Le débat en matière de trading est essentiel à notre progression et à l’apprentissage. J'apprends chaque jours de ces débats.

Mais au delà du débat, mon commentaire à aussi créé de l’incompréhension. 
Avec du recul, peut être aurais je du écrire "4 à 5 positions par mois" c'eut été plus juste. 

Il n'est jamais facile d'expliquer en détail via les 280 caractères autorisés par tweet.
Qui plus est sur un réseau social dont l'une des particularités est d'assez rapidement attirer les grincheux, malveillants et autres trolls :)) 

C'est l'intérêt de tenir un blog, cela permet de bien expliciter et clarifier les choses. 

Ce billet me permet d'expliquer pourquoi je crois qu'il est inutile d'ouvrir plus de cinq positions intraday par mois pour gagner en bourse. Cinq étant une moyenne, un point de référence, il est évident que ce n'est pas une valeur absolue. Nous pouvons faire trois trades un mois, puis sept le mois suivant et encore quatre le suivant...
 

Commençons par tenter de définir en quoi consiste la pratique du day trading ou le trading intraday
Si vous faites une recherche sur l'Internet avec les requêtes "l'intraday c'est quoi", ou "qu'est ce que le day trading" vous tomberez sur une multitude de résultats. Comme souvent, la plupart des sites se sont juste contentés de recopier toujours la même réponse généraliste et approximative. 

Vous trouverez souvent l'explication  fainéante qui consiste à définir le trading intraday comme une pratique venue des Etats-Unis consistant à réaliser un maximum de trades en une journée durant les heures d'ouverture du marché en utilisant un fort effet de levier.
Ou encore: Technique de trading ultra agressive, consistant à faire de nombreux allers-retours dans la journée ayant pour but de réaliser de petits gains avec fort effet de levier.
Vous lirez aussi: Technique consistant a faire de mini gains entre 0,2 et 0,5 % .... Technique consistant a faire des gains allant de  30 à 50 pips (ou points) dans dans la journée avec un effet de levier de modéré à élevé. 

Quelques sites plus sérieux définissent le day trading ( définition que je partage davantage) comme stratégie de court terme consistant à clôturer les positions en fin de journée ou en clôture des marchés. 

Si vous lisez des livres d'analyse technique vous constaterez que le trading intraday peut se pratiquer sur différents marchés. On peut pratiquer le day trading sur le marché action, le marché des devises, des indices, des cryptomonnaies ... 

En réalité il est difficile de définir avec précision ce qu'est le day trading. Cela dépend probablement de chaque day trader. Il y a certainement autant de définitions qu'il y a de traders le pratiquant.

Voici ma propre expérience du Day Trading qui explique pourquoi il m'est inutile de faire plus de cinq trades par mois en intraday : 
Je commence par rechercher une opportunité de trading à forte probabilité de réussite dont je considère qu'elle puisse atteindre son objectif de gain avant la fin de journée (idéalement avant 19 heures) 
La forte probabilité de réussite est déterminée par l'analyse technique de chaque actif étudié et par le respect de mes règles de money management.
Tous les critères techniques permettant de définir une opportunité comme étant à forte probabilité de réussite doivent être réunis. Si ces critères techniques sont réunis il doivent aussi répondre aux règles strictes de mon money management en particulier le ratio risque/rendement de 1/2 minimum. 
Je tente d'être intransigeant avec ces critères. Même s'il m'arrive parfois (de moins en moins souvent) de déroger légèrement à certaines règles. 

Petit rappel à propos du processus d'application de ces règles: 
Quand je détecte une opportunité de trading qui du point de vu de l'analyse technique (en ce qui me concerne avec l'ichimoku kinko hyo et les chandeliers japonais) m’apparaît comme étant à forte probabilité de réussite, avant d'entrer en position je détermine a quel niveau de prix doivent être fixés le stop loss et  le Take profit (selon des critères techniques). 
Une fois fait, je constate si j'obtiens ou pas un ratio risque/rendement de 1/2 minimum. Si c'est le cas, j'entre en position, sinon je m'abstiens. 

En général je recherche des opportunités de trading deux fois par jour (trois fois maximum).  Le trading et l'analyse technique me passionnent. Pour autant, je ne suis plus dévoré par cette passion (Ce qui n'a pas toujours été le cas).
Il est hors de question de passer ma journée devant des écrans à scruter désespérément des graphiques à la recherche obsessionnelle d'une opportunité de trading ! 
Non seulement j'ai appris que ça ne sert à rien, mais en plus on finit par ne plus rien voir, on alimente la frustration et c'est totalement abrutissant.
En général, je recherche des opportunités de day trading le matin entre 9 heures et 11 heures, puis l'après midi après 15h30 et jusqu’à 16 heures. Mais ce n'est pas une règle immuable, tout dépend de ma vie en dehors du trading.
Si le matin je dois m'occuper de mes enfants, ou si j'ai programmé une séance de sport avec des amis, etc ... Je privilégie toujours cette vie là avant la recherche d'opportunités de trading.
L'expérience m'a prouvée que des opportunités peuvent surgir a toute heure (c'est d'ailleurs ce qui pousse beaucoup de monde a rester scotché devant les écrans à longueur de temps comme je l'écrivais plus haut, sauf qu'a trop chercher on finit par ne plus rien voir), alors si je dois décaler mes horaires de recherche, cela ne me pose aucun problème. 
L'expérience m'a aussi démontrée que parfois aucune opportunité ne se présente et d'autres fois plusieurs opportunités peuvent surgir en même temps parmi lesquelles il faudra avoir la capacité de choisir la meilleure (si dans le cadre d'un strict et rigoureux money management on ne souhaite pas risquer plus de 2% de son capital par journée de trading (ce qui est déjà presque trop)  il n'est pas pertinent d'ouvrir plusieurs positions en même temps, deux positions ouvertes au même moment est le maximum acceptable). 

C'est donc extrêmement simple. Si une opportunité réunissant toutes mes conditions se présente j'entre en position sinon je ne trade pas. 

Vous comprendrez donc mieux maintenant pourquoi  j'ai écris sur twitter que quatre à cinq trades intraday par mois sont amplement suffisant pour gagner en bourse. 

D'une part, quelque soit le temps que vous consacrez chaque jour à la recherche d'opportunité de trading , croyez moi, les opportunités à forte probabilité de réussite, c'est à dire répondant à tous vos critères techniques et de money management sont rares. D'autre part, si comme moi, vous ne gâchez pas vos journées entières à scruter des graphiques, forcément elles seront encore plus rares. 

Mais la très bonne nouvelle c'est qu'en agissant de la sorte, vous n'ouvrirez pas de positions bancales et dangereuses pour votre capital. Vous n'entrerez en position que pour des trades a forte probabilité de succès, donc avec un taux de réussite élevé!
Et si en plus vous respectez les règles du ratio risque rendement de 1/2 minimum, vous avez la certitude de durer longtemps sur les marchés et très probablement de faire fructifier votre capital. 

Pour mieux comprendre pourquoi il m’apparaît si important de respecter un strict money management et plus particulièrement de respecter les règles du pourcentage maximal de risque par journée de trading et du ratio risque/rendement de 1/2 minimum, je vous invite à lire cet article qui est d'ailleurs l'introduction de mes formations : Le money management 
Cet article démontre que le respect de ces règles vous permettront de devenir gagnant en bourse en toute sérénité.

Vous verrez que ces règles sont souvent critiquées sur les réseaux sociaux. 
Il s'agit bien souvent de critiques émanant de traders inexpérimentés incapables de gérer la difficulté psychologique que représente le respect de ces règles.
La psychologie en trading étant un des principaux piliers de la réussite ou de l’échec de cette activité. En particulier notre capacité psychologique à dompter pulsions et émotions, a ne pas confondre trading et jeux de hasard, la recherche de l'adrénaline que procure le fait d'être en position, l'avidité, le goût du risque, etc

D'ailleurs, pour l'anecdote,  une des critiques les plus virulentes a propos de mon commentaire sur twitter émanait d'un trader inexpérimenté qui venait d'expliquer (ce qui est d'ailleurs très courageux) la veille, avoir perdu 8 % de son capital en seulement deux jours consécutifs de trading intraday.  Vous imaginez ? 8 % de son capital en seulement deux jours de trading !
C'est juste inconcevable !
La prise de risque est démesurée, elle reflète un manque de contrôle certain, une absence de règles techniques et aucun respect du money management .
 Il faudra certainement plusieurs autres jours à cette personne pour réussir a combler cette perte et cela s'opère souvent via la prise d'autres risques comme la tentation d'augmenter levier, etc ... Bref, le cercle vicieux bien connu qui conduit inexorablement à la fonte de notre capital de trading à vitesse grand V
Cette personne s'offusquait que je puisse écrire que l'on peut devenir gagnant en trading avec seulement 5 trades en intraday par mois tout en ayant elle même perdu 8 % de son capital en seulement deux jours de day trading...
Les réseaux sociaux sont vraiment cocasses :). 

Concernant la durée d'un trade intraday nous sommes tous d'accord sur le fait qu'il est préférable d'être sorti de position avant la fin de journée.
Néanmoins nous savons aussi que dans la pratique cet idéal n'est pas toujours au rendez-vous. Il arrive fréquemment que pour atteindre un objectif de 70 pips il ne faille que deux heures voir moins, alors que pour d'autres positions le marché mettra la journée entière pour décaler de seulement 30 pips.
Il arrive aussi qu'en fin de journée nous soyons encore loin de notre objectif (ou du stop loss), dans ce cas il appartient à chacun (après re analyse technique ) de choisir de sortir de position loin du take profit ou avant le stop loss ou de garder la position ouverte durant la nuit en "overnight" .
Ce choix sera aussi déterminé par le type d'actif . En effet ce n'est pas la même chose de rester en position overnight sur le marché action que sur le marché des devises (pour causes de gaps par exemple) . 

Pour conclure mon billet je souhaite insister sur le fait qu'en matière de trading il n'y a certainement pas de règles absolues.
Il y a autant de règles qu'il y a de traders, de personnalités et de caractères. Ces différences nourrissent nos échanges au quotidien et contribuent à rendre cette activité passionnante. 

Mais j'ai une conviction profonde, celle qui consiste à croire qu'il est inutile de beaucoup trader pour gagner en bourse et ce, même en day trading
En étant très sélectifs sur nos choix de trades, c'est à dire en ne sélectionnant que des opportunités répondant a des critères techniques rigoureux et répondant aux règles strictes du money management, on observe qu'il n'y a pas tant d'opportunités que cela, mais de bonnes opportunités. 
Le comprendre c'est devenir gagnant en trading sur le long terme. 


 

Commentaires

  • cypressat
    • 1. cypressat Le 26/08/2019
    Bonjour Jacques
    Je te remercie de ton commentaire et tes appréciations :)
    Je vois au contraire de plus en plus de personnes utilisant ichimoku pour leurs analyses du marché action sur notre forum. Sur twitter je connais une personne qui n'analyse "que" les actions avec ichimoku
    Bien sur il est difficile de "trader" les milliers de valeurs dont tu parles. Mais déjà tu peux éliminer les smalls caps, voir les mid caps, puis trier en fonction des indices (nasdaq, sp500, ou euronext ou pea; etc, etc ) tu auras pas mal de choix.
    On peut tout a fait trouver des opportunités intraday sur le marché des actions, c'est davantage un soucis de coût de courtage que de quantité de valeurs. Les coût de courtage étant en général bien plus élevés sur le marché des actions, ils faut les intégrer dans le calcul du ratio. Aussi il est plus difficile de les trader si on ne sort pas avant la fermeture pour cause de gaps qui ne se produisent pas sur les autres marchés que tu cites (sauf week end ou événement majeur)
    Par exemple sur le marché actions rien n'empêche de scanner des replis sur la kijun en phase tendancielle sur un graphique horaire.... C'est tout a fait possible , je le ferai demain lors de ma revue de marché
  • Jyhach38
    • 2. Jyhach38 Le 25/08/2019
    Bonjour Patrick, nous tes adeptes avons toujours plaisir à te lire. Je suis fan d'Ichimoku pour ce qu'est dans l'absolu cette méthode, mais aussi parce que tu as su nous enseigner cette méthode "simplement" et "efficacement". Dans tes propos on retrouve toujours les mêmes markeurs et ça c'est rassurant, ça permet de constater que ce que l'on a acquit , on l'a vraiment acquis et l'on peut s'y fier. Encore merci pour ta sagesse asiatique!. Je te confie une réflexion et une question, j'arrive à la conclusion que l'Ichimoku est surtout utilisé pour le Forex, les indices, les cryptos, les matières premières. Tous les exemples dans ta formation et celles dispensées par d'autres les utilisent exclusivement. Pourquoi ?. je me dis que travailler quelques paires, quelques indices permet, sans screener, de chercher quelques trades rapidement, comme tu l'expliques dans ton dernier billet sur les trades intraday. Mais si l'on ne trade aucun de ces marchés, mais uniquement les actions EU/US, soit des milliers de valeurs, comment peut-on sélectionner(même avec un screener) celles qui nous permettent de respecter tous nos critères, de les étudier avec minutie, de ne pas prendre un nombre de positions qui mettent en danger notre capital. C'est quasi impossible. Ou alors il faut travailler quelques actions, ce qui n'offre pas de perspectives suffisantes. Pourquoi ne pas aller sur le Forex, ma sensibilité ce sont les actions. Si tu peux compléter ma réflexion, je t'en remercie. Jacques

Vous devez être connecté pour poster un commentaire